Panier

Bleuets et abricots

  • Natasha Kanapé Fontaine

    Finaliste au Grand Prix du livre de Montréal 2016

    Sur ma hanche gauche un visage

    je marche
    je marche debout comme une ombre

    un peuple sur la hanche un bateau de fruits
    et le songe dedans femmes et enfants d’abord

    Un cri s’élève en moi et me transfigure. Le monde attend que la femme revienne comme elle est née : femme debout, femme puissance, femme résurgence. Un appel s’élève en moi et j’ai décidé de dire oui à ma naissance.


    Poésie     17$     978-2-89712-372-7     Février 2016
    disponible en version numérique


    Ce que la presse en dit

    Lire la poésie de Natasha Kanapé Fontaine, c’est accompagner une conquérante, une femme qui dit son territoire avec un souffle tellurique captivant, tant l’amour qu’elle lui porte hausse sa parole jusqu’au chant. Le style incantatoire de cette poésie d’une grande noblesse a des relents mironniens, doit beaucoup à la poésie caraïbe, à cette manière d’être dans une sorte de hauteur de voix qui appelle justement à un exhaussement des aspirations.
    — Hugues Corriveau, Le Devoir

    .

    Comment résister à la passion qui se développe et se renouvelle d’une strophe et d’un poème à l’autre dans ce 3e recueil de cette jeune poétesse innue de Pessamit, réserve située à 50 km de Baie-Comeau, sur la Côte-Nord? Les constats du sort de sa communauté et le refus que perdurent l’asservissement et la soumission qui lui ont été imposés, sont bien les siens, mais ils sont également semblables à ceux de tous les peuples dont le territoire, leur propriété millénaire, fut envahi par les Européens colonisateurs. Il suffit de relire les phrases de l’écrivain martiniquais Aimé Césaire placées en exergue pour qu’éclatent sous nos yeux, trop longtemps aveugles, ces injustices génocidaires dont nos ancêtres furent complices et que nous entretenons toujours. Il y a ici des mots qui constatent, réclament et, surtout, transforment petit à petit nos mentalités ancestrales.

    — Jean-François Crépeau, Le Canada-Français

     

    Une poésie puissante, audacieuse, sans concession, qui frappe fort et prend au cœur. 
    — Alexandra Mignault, Les Libraires [lire l’entrevue]

    .

    Un recueil magnifique.
    — Marie-Louise Arsenault, Radio-Canada/Plus on est de fous, plus on lit [Entrevue]

    .

    Poétesse, peintre, comédienne, slameuse… Natasha Kanapé Fontaine parle avec une voix douce, mais ses mots sont puissants. En l’espace de quelques années, la jeune Innue est devenue un modèle pour les jeunes et pour sa communauté. »
    — Nathalie Collard, La Presse [Entrevue]


    February 9th, 2016 | admin | Comments Off on Bleuets et abricots | Tags: , , , , , ,

Comments are closed.