Dixième anniversaire de Mémoire d’encrier (2003-2013)

  • Dix ans déjà…

    Dix ans depuis que Mémoire d’encrier existe.

    Des livres. Des vies. Des passions. Une histoire d’amitiés et de lettres.

    La certitude que les livres nous grandissent tous les jours.

    Dix ans et un catalogue diversifié.

    Des auteurs, des visages et des odeurs de tous les pays.

    Que les artisans de cette aventure – lecteurs, libraires, bibliothécaires, distributeurs, amis bienveillants – soient remerciés.

    Dix ans déjà, et l’audace de poursuivre la route, empruntant des chemins non balisés.

    En littérature, la vérité consiste à fouiller, à chercher et à inventer. Si on écrit, si on lit, si on édite c’est parce que tout est à refaire : la vie, les livres, les mots. C’est parce qu’il faut des armes miraculeuses. C’est parce qu’il faut rallumer les étoiles.

    Mémoire d’encrier est ce laboratoire d’activisme littéraire où utopies contagieuses, poésies transformatrices, questionnements en tous genres se croisent et se répondent au regard des imaginaires, des sens, et des cultures du monde.

    Dix ans depuis que certains mots comme vivre-ensemble, lire autrement, passion d’écrire et de changer la vie, éthique, altérité, tendresse, élégance, espoir, solidarité, intelligence et beauté du monde cheminent dans nos consciences, dans nos phrases et dans nos vies.

    Mémoire d’encrier dit merci aux auteurs : féconds soient leurs rêves, leurs fantômes et leur vœu à tous de changer la vie.

    Oui, nous sommes ce lieu de confluence où s’intègrent et se regroupent les pensées qui disent avec courage OSONS. OSONS demain. Pour faire écho à la parole de Davertige, nous avons toujours quelque chose à défendre.


     

     

     

    Mémoire d’encrier

    Depuis 2003, date de la fondation de Mémoire d’encrier à Montréal, le mandat de la maison d’édition est clairement défini : réunir des auteurs de diverses origines autour d’une seule et même exigence : l’authenticité de la voix. Nous aménageons des passerelles, rejetant toutes formes d’enfermement, mettant de l’avant une relation globale entre identités, ethnies et imaginaires à travers les corpus amérindien, caribéen, canadien, africain, etc. Mémoire d’encrier publie des auteurs confirmés autant que des auteurs de la relève, souvent à leur premier titre. Nous sommes à l’écoute des bruits du monde afin de donner sens à nos actes, à nos rencontres. Nous évoluons dans un chaos-monde, comme le dit Édouard Glissant, qui parle du grand cri du monde. Car selon lui sont nécessaires « la rencontre, l’interférence, le choc, les harmonies et les disharmonies entre les cultures, dans la totalité réalisée du monde-terre. »

    Mémoire d’encrier est un lieu de rassemblement et de convergence. Nous avons la certitude que les êtres humains sont faits pour se tendre la main. La conviction que les îles doivent vivre leur destin d’archipel et qu’elles ont pour tâche de sortir de leur torpeur pour s’ouvrir. Lieu-carrefour, d’où nous regardons le monde. Nous disons NOUS… Notre singularité est justement dans ce NOUS, c’est-à-dire les formes, les visages multiples et diversifiés, les voix et langues différentes. Le corpus de Mémoire d’encrier est aujourd’hui reconnu par toutes les institutions. Nous sommes la maison de la diversité qui donne visibilité aux auteurs du monde entier.


    February 4th, 2013 | admin | Comments Off |

Comments are closed.