Panier

Édouard Glissant

  • Photo-Glissant-web

    Édouard Glissant (21 septembre 1928-3 février 2011), « l’un des plus grands écrivains contemporains de l’universel » (Jacques Cellard, Le Monde), est né à Sainte-Marie (Martinique). Formé au Lycée Schœlcher de Fort-de-France, il poursuit des études de philosophie à la Sorbonne et d’ethnologie au Musée de l’Homme. Il joue un rôle de premier plan dans la renaissance culturelle négro-africaine (congrès des écrivains et des artistes noirs de Paris en 1956 et de Rome en 1959) et collabore à la revue Les Lettres nouvelles. Le prix Renaudot, remporté en 1958 pour son premier roman, La Lézarde, consacre sa renommée. Co-fondateur avec Paul Niger en 1959 du Front antillo-guyanais et proche des milieux intellectuels algériens, il est expulsé et assigné à  résidence en France. Il publie en 1961 une pièce de théâtre, Monsieur Toussaint, et en 1964 un second roman, Le Quatrième Siècle. Rentré en Martinique en 1965, il fonde un établissement de recherche et d’enseignement, l’Institut martiniquais d’études et une revue de sciences humaines, Acoma. Son œuvre ne cesse de croître en ampleur et en diversité : une poursuite du cycle romanesque avec Malemort, La Case du commandeur et Mahagony ; un renouvellement de la poétique avec Boise, Pays rêvé, pays réel et Fastes ; et un épanouissement de la pensée avec ses essais, dont Le Discours antillais (1981). Il a élaboré au cours de sa vie une véritable poétique avec ses ouvrages Soleil de la conscience (1956), L’Intention poétique (1969), Poétique de la relation (1990), Traité du Tout-Monde (1997), La Cohée du Lamentin (2005). De 1982 à 1988, il est directeur du Courrier de l’Unesco. De nombreux colloques internationaux lui ont été consacrés et son œuvre lui a valu plusieurs prix et distinctions.

    Publication chez Mémoire d’encrier

    L97828971224301


    September 17th, 2014 | admin | Comments Off on Édouard Glissant |

Comments are closed.