Panier

Les immortelles

  • Makenzy Orcel

    Les immortelles est une traversée de la ville de Port-au-Prince après le violent séisme du 12 janvier qui a dévasté Haïti. Une question simple : que sont devenues les immortelles, ces prostituées de la Grand-Rue, qui font un métier d’amour, de chair et de désirs ?


    Roman     19,50$     144 pages     978-2-923713-33-5


    Ce que la presse en dit : 

    « Le raconter ne suffit pas car les mots frappent le lecteur et le marquent comme autant de coups que ces femmes, que l’on dit de mauvaise vie, ont reçus lors du tremblement de terre. » Librairie Mollat, Bordeaux
     
    « Il faut rendre grâce à Makenzy Orcel […] pour ce roman si dense, qui entrelace en peu de mots les grands thèmes : l’amour, la mort, le deuil, le désir, la misère, la maternité. Lui rendre grâce d’avoir élevé sa chère “petite” au rang des “immortelles”, des étoiles fixes promises par son titre. » David Fontaine, Le Canard enchaîné
    « Il est rare de rencontrer dans une première œuvre une vigueur et un souffle qui annoncent la naissance d’un grand auteur. » Alain Mabanckou, Jeune Afrique« J’ai été littéralement engloutie par ce livre (…) Je suis encore dans l’histoire de Shakira. Quel texte fort, cru et éblouissant, je suis vraiment sous le charme. (…) C’est une petite perle. » Nathalie Pelletey, Librairie Thuard,  Le Mans

    « Ce roman est une véritable fulgurance. » Marianne Payot, L’Express

    « Quel roman, la colère dans la plume pour donner la parole aux femmes de la grand’rue. Raconter l’histoire de “petite” pour la rendre immortelle… » Clo Brion, Librairie Vandromme, Les Vans

    « Ce bref roman, comme un poème halluciné, est avant tout une belle élégie à la mémoire de ces femmes, immortelles et ensevelies. » Causette

    « Dans une poésie bouleversante, l’auteur nous transporte au cœur de la grand’rue de Port-au-Prince pour rendre hommage aux immortelles, ces prostituées totalement oubliées des médias » Astrid, Librairie Decitre, Chambéry

    « Makenzy Orcel rend la littérature à ceux qui n’y ont pas droit, dans leur langue. Si ce livre est un tombeau pour une petite morte dans le tremblement de terre, il n’a rien de funèbre. Il décèle la vie, la grande vie, dans des chambres miteuses, sous les décombres de la misère totale de Port-au-Prince. » Oriane Jeancourt Galignani, Transfuge,

    « Un vrai séisme émotionnel et littéraire… » Clémence Devincre, Librairie Arthaud, Grenoble

    « Un roman âpre et fulgurant. Une des révélations de cette rentrée littéraire.» Philippe Chevilley, Les Echos

    « Cru, violent, mais toujours d’une finesse insolente.» Karin Cherloneix, Ouest France
    « Coup de cœur ? Plutôt coup au cœur, de ceux qui coupent la respiration. » Evelyne de Martinis, BibliObs

    « On ne peut que saluer l’audace de Makenzy Orcel, qui pour son premier roman s’est installé dans la peau des putains de Port-au-Prince avec élégance, bien loin de la vulgarité et des clichés dans lesquels d’autres seraient peut-être tombés. Bravo. » Paris-ci la Culture

    Les Immortelles figure aussi parmi les coups de cœur de :

    Jennifer Oden, Develay, Villefranche-sur-Saone — Mélanie Le Loupp, Lettres et Merveilles, Pontoise — Colette Kerber, Les Cahier de Colette, Paris — Roselyne et Marie, La Renaissance, Toulouse — Delphine Gorreguès, La Réserve, Mantes-la-Ville — Jean Milbergue, Librairie Labyrinthe, Rambouillet — Jean-François Delapré, Librairie Saint-Christophe, Lesneven — Lydia Moretti-Gleyses, Les Racines du vent, Chevreuse — Valérie, Au temps retrouvé, Villeneuve-de-Berg, Isabelle Boulanger et Lamia Toumié, Virgin, Charenton — Catherine Oliva, Fnac Italie 2, Paris — Aurélie Paschal, Prado Paradis, Marseille — Delphine Bouillo, M’Lire, Laval — Anne Brouilhet, Fnac Paris Montparnasse — Michaël Cartier, Fnac Dijon — Bénédicte et Florian, Furet du Nor, Arcueil


    June 21st, 2011 | admin | Comments Off on Les immortelles |

Comments are closed.