Panier

Le jour de l’émancipation

  • Wayne Grady

    Traduit de l’anglais par Caroline Lavoie

    En 1925, Jack naît blanc dans une famille noire de l’Ontario. Noir pour ses parents et blanc aux yeux des autres, Jack, l’homme aux deux visages, subit sa double et paradoxale identité. Enrôlé dans la marine, il se retrouve à Terre-Neuve, où il rencontre Vivian qu’il séduit par ses talents de musicien jazz. Ce roman aborde des thèmes profondément humains: la famille, l’amour et le racisme, à une époque où l’Amérique vibre au rythme de la Deuxième Guerre mondiale.

    Le premier août, Jour de l’Émancipation, qui marque l’anniversaire de l’abolition de l’esclavage dans l’Empire britannique, il y avait toujours une grande fête à Jackson Park…

    Ce roman, qui m’habite depuis une vingtaine d’années, a connu de nombreux changements. Les premières versions étaient tout en détours. Une saga familiale sur près de trois siècles et cinq générations; l’entreprise était trop ambitieuse pour un premier roman. Et quand je me suis trouvé assez sage et désespéré, j’ai enfin pu écrire cette histoire.


    Roman    978-2-89712-318-5    29,95$   408 pages    

    28 septembre 2015 (Québec)

    Disponible en format papier et numérique


     

    Ce que la presse en a dit

    Un roman magistral sur les relations interraciales, le déni et les idées reçues, et leur impact sur trois générations.

    Telegraph Journal


    août 5th, 2015 | admin | Commentaires fermés sur Le jour de l’émancipation | Étiquettes : , , , , ,

Comments are closed.