Panier

La femme cent couleurs

  • Lorrie Jean-Louis

    Cent ou sans. Qu’importe. La mémoire appelle les origines, mêlant temps, histoires, langues, races et couleurs. La révolte gronde : « être une femme est un programme à réviser constamment. » La femme cent couleurs clame le chant de l’Amérique à brûler ou à naître. Tentant l’expérience neuve et fragile des vents, une voix susurre que « les fantômes ne dorment pas ».

    Qui es-tu ?
    la fille du silence
    la sœur du déni
    que vois-tu ?
    des chimères
    qu’espères-tu ?
    hier

    Née à Montréal, Lorrie Jean-Louis a étudié en bibliothéconomie et en littérature. La femme cent couleurs est son premier livre.


    Poésie   978-2-89712-688-9      17$     104 pages   

    1 avril 2020 (Québec – numérique)
    3 juin 2020 (Québec, en librairie)
    À venir (France/Belgique/Suisse) 


    Disponible en format papier et numérique 


    Ce que la presse en dit

    Ce recueil est essentiel en ce qu’il met la poésie devant la revendication, parce qu’il donne à la parole poétique le rôle de se manifester dans son existence même, dans son emploi et sa formulation. Lorrie Jean-Louis donne à lire, à travers ses poèmes, une preuve que la beauté de la langue peut porter loin les convictions, les saisons du cœur comme celles de la survie.

    Hugues Corriveau, Le Devoir

     

    À partir de la surface inquiétante, dangereuse de la mer, à partir de ce qu’elle dit et nous dit, et jusque dans ses substances profondes, noyées, jusque dans ce qu’elle fait et nous fait, Lorrie Jean-Louis pratique une intervention fine avec la distance. La femme cents couleurs épelle cette texture et ce mouvement…

    Philippe Néméh-Nombré, entretien La couleur de l’eau, Spirale

     

    C’est tout en douceur que la poète nous confie sa vision sur les qualificatifs souvent reliés à la « race » d’un individu. Ainsi, nous ne sommes pas définis par la couleur de notre peau ou même de notre genre, nous pouvons être toutes les couleurs que l’on souhaite. Bien qu’il s’agisse d’un premier ouvrage pour Lorrie Jean-Louis, je dois avouer être tombée sous le charme de cette poésie remplie de pureté et de vérité.

    Émilie Bolduc, librairie Le Fureteur (Saint-Lambert)


    février 26th, 2020 | admin | Commentaires fermés sur La femme cent couleurs |

Comments are closed.