Panier

L’œil du maître. Figures de l’imaginaire colonial québécois

  • Dalie Giroux

    Avec photos d’archives familiales de l’auteure

    L’œil du maître interroge le mythe du maître chez nous qui définit les luttes souverainistes au Québec, la relation au territoire et aux Premières Nations. Contre la conquête, la domination, la surveil-lance, Dalie Giroux revendique une autre idée de l’indépendance, à rebours de la violence fondatrice de l’État. Elle évoque le rendez-vous manqué avec un passé-futur décolonial du Québec et la possibilité d’une chaîne de solidarités qui mobiliseraient les forces vives de la pensée autochtone, des luttes antiracistes, écologiques et féministes afin d’habiter ensemble le territoire. Autrement. Ici. Maintenant.

    Extrait

    La tâche décoloniale locale serait de rassembler les moyens symboliques et matériels pour déserter la domus de Champlain, sortir de la maison du maître, cesser de dire que nous sommes « hydro-québécois » , détraquer la machine de capture impériale.

     

    Née à Lévis, Dalie Giroux, essayiste, renouvelle la tradition pamphlétaire québécoise. Elle enseigne les théories politiques et féministes à l’Université d’Ottawa. Elle a publié chez Mémoire d’encrier Parler en Amérique. Oralité, colonialisme, territoire en 2019.

     

    Image de la couverture : Le Cri de Manuel Mathieu (techniques mixtes)

     


    Essai     978-2-89712-719-0     21,95$     192 pages

    28 octobre 2020 (Québec)
    à venir (France/Belgique/Suisse)

    Bientôt disponible en format papier et numérique


     


    septembre 23rd, 2020 | admin | Commentaires fermés sur L’œil du maître. Figures de l’imaginaire colonial québécois |

Comments are closed.