Panier

Manifeste Assi

  • Finaliste au Prix Émile-Nelligan

    Natasha Kanapé Fontaine

    Ma terre je la prendrai dans ma main
    je la soignerai
    avec un pan
    ma jupe
    essuiera ses larmes noires
    mes cheveux ses joues creuses
    je la bercerai en ses tremblements
    je ne dors plus
    l’endormirai sur mes genoux
    et saluerai mes ancêtres de la main
    avec le bégaiement
    l’enfant à naître que je suis.

     

    Point de vue de l’éditeur

    Assi en innu veut dire Terre.
    Poésie d’utilité publique que ce Manifeste qui crie d’une même voix révolution et amour. Si la parole était donnée aux peuples des Premières Nations, elle ressemblerait à Assi, terre rêvée de ces femmes et de ces hommes qui guettent dans leur chant les mots dignité, espoir et liberté.

    Point de vue de l’auteure

    Manifeste Assi est d’abord une terre de femmes. Si le manifeste est une place publique, Assi est une tribune de la vie, un chant pour ceux qui ouvrent leur esprit à son mystère. Puis, il y a les luttes environnementales. La guerre au colonialisme. Il y a mon angoisse et ma colère. Ma solitude et ma plénitude. Au-dessus du béton et de l’asphalte, la lune et le soleil qui dirigent les jours et les nuits. Le processus d’écriture a été pénible, pour moi. Tantôt doux, tantôt agressif, le livre est devenu une entité extérieure avec laquelle je devais négocier l’exorcisme et la guérison de ce qui me rongeait les entrailles. Être libre et vivant (Assi) avec lequel je passais mes nuits humides à discuter d’exil, de territoires, d’exode. J’apprenais ainsi le langage de l’amour à celui que son cœur aime, à tout un peuple, à toute une Terre, à la lutte pour l’union des Peuples et des êtres. La naissance du Manifeste Assi est une offrande au monde, et à moi dans le monde. Paix, Amour et Révolution.

     

    Née en 1991 à Baie-Comeau, Natasha Kanapé Fontaine est Innu, originaire de Pessamit sur la Côte-Nord. Poète-interprète, comédienne, artiste en arts visuels et militante pour les droits autochtones et environnementaux, elle vit à Montréal. Elle est l’une des voix les plus importantes du Québec.

     


    Poésie    978-2-89712-199-0   17$   88 pages   24 mars 2014

    Disponible en version papier et numérique


    Ce que la presse en a dit

    Une poésie engagée, politique, où l’auteur se demande où s’en va le monde.
    — 
    Annie Landreville, Radio-Canada/Info-réveil

    C’est un cri du cœur.
    — Xavier Lacroix
    , Radio-Canada/Bonjour la Côte

    Un cri de papier, un texte politique et poétique, un ensemble de poèmes qui alerte, interpelle et célèbre. Assi signifiant Terre en Innu, c’est donc à la fois une parole originelle et une conscience écologique qui se meuvent entre ces pages.
    — 
    Alice Lefilleul, l’Artichautmag

     Une poésie sentie et engagée. Véritable hommage à son peuple, Natasha Kanapé Fontaine sait rendre toute la substance des Premières Nations dans ce Manifeste Assi. En Innu, Assi veut dire Terre, de celle-ci, tout va naître, les arbres, les loups, les Innus et elle, l’auteure, vénérable descendante de la Terre nourricière. Avec une prose sensible, elle arrive à présenter différentes facettes d’un peuple qu’elle aime. Un manifeste de fierté aux Amérindiens et à la femme qu’elle est devenue.
    — 
    Librairie Vaugeois

     La terre du peuple (Innu Assi dans cette langue qu’on disait autrefois montagnaise) est immense. S’y investir et se l’approprier représente presque une vocation. Natasha Kanapé Fontaine occupe déjà une place importante parmi ceux et celles qui nomment ce monde aux confins de l’intime et du géant. Rien ne semble lui faire peur dans cette quête identitaire. Sa détermination tranquille se lit dans son regard et dans ses mots qui brûlent.
    — 
    Mario Cloutier, La Presse

    Comme un hommage, empreint d’espoir et porté par une soif de vivre, ce recueil puissant et vivant nous plonge au cœur de la terre. Cette poésie embrasse, berce, danse au gré du vent, mais aussi libère un chant qu’il faut entendre et écouter.
    — 
    Christian Saint-Pierre, Le Libraire

    [Entrevue à Plus on est de fous, plus on lit! (RC)]


Comments are closed.