Panier

Naître si mourir

  • Hyam Yared

    EN LIBRAIRIE LE 6 OCTOBRE 2015

    Le temps est une femme férue de combustion.
    Où tu marches tu écrases du feu et le cri
    de ta chair. Le ciel fait la tumeur. Je t’écris
    de mon ventre où se retirent des salissures. Excise-moi
    du bruit du dernier rut. J’ai pour moelle épinière
    une sève d’humain. Et ce n’est pas fini

    Naître de toute évidence, puisque mourir est le dernier rêve. Dans l’irréalité de nos existences, de ces espaces ouatés que nous prenons pour de la vie et qui nous prennent peut-être pour des fictions ou de pâles incarnations de la vie, qui n’a jamais été tenté de défier la mort par un perpétuel potentiel aux recommencements ?

    Lire un extrait.

    Ce que la presse en a dit :

    Éros et Thanatos s’entremêlent dans Naître si mourir de Hyam Yared.

    — Les Libraires

    À travers une poésie forte, brutale, Hyam Yared évoque la naissance, la mort, le corps dans toute sa trivialité, rejetant l’organisme lorsqu’il se fait uniquement reproducteur au profit d’une analyse du rapport aux orifices, à la chair. Une distanciation entre corps et âme qui teinte d’une froideur clinique l’évocation du vide. À travers ces cris de détresse, c’est la solitude qui se retrouve ici brandie pour exposer ce corps qui ne sert plus à rien ou qui, au contraire, est le repaire ultime d’une exploration sans bornes qui donne, peut-être, l’illusion d’exister.

    — Sahkti


     Poésie     17,00$     978-2-89712-339-0


     

    Collection Poésie

     


    août 26th, 2015 | admin | Commentaires fermés sur Naître si mourir |

Comments are closed.