fbpx
Panier

Seize temps noirs pour apprendre à dire kuei

  • Philippe Néméh-Nombré

    Seize temps noirs pour apprendre à dire kuei raconte ces moments et ces gestes dont on ne parle pas et qui pourtant illustrent les proximités et les solidarités entre les communautés noires et autochtones au Québec. Histoire, scènes, archives se recoupent, se répètent en seize fragments, comme autant d’improvisations musicales, pour réimaginer à partir d’une perspective noire, l’histoire et les possibilités de la rencontre des peuples au-delà de la violence coloniale.

    Philippe Néméh-Nombré est sociologue et chercheur en études noires. Ses recherches portent sur les possibilités de relations entre les perspectives libératrices noires et autochtones, sur les méthodologies critiques, ainsi que sur les écologies noires. Il est également vice-président de la Ligue des droits et libertés, et siège au comité de rédaction de la revue Liberté.


    Cadastres  978-2-89712-846-3    15,95$     120 pages

    27 avril 2022 (Québec)

    Disponible en format papier et numérique


    Ce que la presse en dit 

    Seize temps noirs pour apprendre à dire kuei laisse envisager seize possibilités de rencontre à travers le récit de moments et de gestes effacés par la grande Histoire, et qui, pourtant, illustrent les proximités et les solidarités entre les nations noires et autochtones du Québec.

    Entrevue, Le Devoir

    Réfléchir aux questions du genre, des rôles sexués dans la société est une façon de porter un regard critique sur la colonisation, la racialisation et la violence, et de les déconstruire.
    Entrevue, Kuei ! Kwe !

    On peut subir du racisme en tant qu’homme racisé et avoir des pratiques tout à fait sexistes et hétéropatriarcales. Le fait de vivre une domination n’empêche pas d’en produire d’autres.

    Entrevue, Plus on est de fous, plus on lit !


    mars 30th, 2022 | Mémoire d'encrier | Commentaires fermés sur Seize temps noirs pour apprendre à dire kuei |

Comments are closed.