fbpx
Panier

Exosquelette

  • Chloé LaDuchesse

    Liste préliminaire, Prix des libraires 2022

    Finaliste, Prix littéraires du Gouverneur Général 2021

     

    au commencement il y a la jalousie
    je veux que mon corps existe
    sans sexe dans l’espace
    mouvement ample le respect je veux
    que l’idée de mon pouvoir
    suffise

     

     

    Exosquelette : Appareil fixé sur le corps pour lui redonner sa mobilité. La poésie est l’exosquelette de Chloé LaDuchesse : «Mes os sont toujours creux, il n’y a rien à faire. Ce qui reste de moi, ce sont ces mots autour desquels je fabrique une maison.»

     

    Point de vue de l’auteure

    De mon corps comme refuge et comme outil de médiation du monde, il est aussi question ; du besoin de bouger, de me projeter, m’attacher, tâtonner ; de fuir également. Les souvenirs et les inventions se superposent par strates jusqu’à se contaminer, teintent les lieux où j’ai vécu – où j’y ai cru. Et si le corps est un territoire, alors j’aspire à le quitter aussi souvent que possible, non pas pour me trouver, mais pour m’agréger de tout ce que je ne suis pas encore, quitte à vouloir, ensuite, me délester des traces des autres sur ma peau.

    Sans les mots pour barder ma peau, je suis invisible. Ce que j’écris me révèle, devient mon exosquelette.

     

    Née à Montréal, Chloé LaDuchesse est poète et éditrice. Elle réside à Sudbury, en Ontario. Exosquelette est son deuxième livre de poésie.

     

     

     


    Poésie   978-2-89712-770-1     17$    128 pages

    21 mai 2021 (Québec)
    à venir (France/Belgique/Suisse)

    Disponible en format papier et numérique


     

    Ce que la presse en dit

    Dans ce recueil qui nous enveloppe immédiatement par son ton, Chloé LaDuchesse empoigne son lecteur et le transporte dans sa langue, dans ses mots qui forment cet exosquelette dont elle titre son recueil. On y lit l’amour et ses rages, l’amitié et son enivrement, on y lit un boxeur explosif, des sibylles entraînantes. On y lit surtout une poète de grand talent dont chaque strophe touche son lecteur, et jamais au même endroit.

    Les Libraires

     

    Je pense que pour me connaître, il faut me lire. Donc, les mots me rendent visible et me donnent une structure. [Ils] me permettent de m’exprimer et de me rendre compréhensible au monde. C’est dans ce sens-là que c’est un exosquelette.

    Entrevue avec Chloé LaDuchesse, Le matin du Nord

     

    Pour Chloé LaDuchesse, la poésie est cette armature souveraine, derrière laquelle elle pourrait disparaître. Ce n’est qu’un leurre pour mieux réapparaître à vif, lestée des fantômes impudents qui empêchent le corps de vivre librement.

    Éric Chouan, Mission encre noire

     

    Le dernier livre de poésie de Chloé LaDuchesse démontre avec un grand savoir-faire l’habileté de l’autrice à jouer avec les mots, mais également à s’en faire une armure. Exosquelette est un magnifique recueil qui mérite d’être découvert.

    Camille Contré, Le Voyageur

     

     


    avril 10th, 2021 | Yara El-Ghadban | Commentaires fermés sur Exosquelette |

Comments are closed.