Panier

Je ne savais pas que la vie serait si longue après la mort

  • Ouvrage collectif sous la direction de Gary Victor

    Neuf jeunes haïtiens écrivent des récits à la suite d’ateliers d’écriture animés par Gary Victor. Cet ouvrage aide à répertorier de nouveaux visages de la littérature haïtienne. Nous avons ici l’expression d’une jeunesse en quête de renouveau. Dans ces récits on ne peut plus bouleversants, on fait face à la brûlante question d’exister dans un pays de plus en plus acculé à la fragilité. Les auteurs se permettent de rêver repoussant les limites de la fatalité. Ils écrivent et rêvent… Le plus étonnant reste la force de l’imaginaire et la structure profondément audacieuse des récits.

    Ont contribué à cet ouvrage: Alfonce Marc Edwidge, Rose Taina Gachette, Jean Délino Gaspard, Glaude Japhet, Larissa Saskya Leroy, Djenika Mars, Paola Medjine Paul, Monestime Pierre Richard, Évains Wêche.

    Nouvelles

    ISBN:

    978-2-89712-024-5

    108 pages

    19,95$

    2012

      


    December 20th, 2012 | admin | Comments Off on Je ne savais pas que la vie serait si longue après la mort |

Comments are closed.