fbpx
Panier

L’abattoir c’est chez nous

  • Fiorella Boucher

    j’écris pour nourrir mon ventre vide du passé
    le regard tendre que je n’ai pas eu
    pour apprendre à coudre
    les trous dans mon manteau d’hiver
    à me repenser autrement qu’aux bordures
    pour revenir à l’heure du constat de la mort
    dans la prison aux barbelés
    la mort des corps que personne ne pleure

    tu sais
    la mort des corps qui ne coûtent pas cher

    « Je porte cette histoire en moi remplie de silences. L’Europe et l’Amérique autochtone, le colon et la colonisée, c’est chez moi. Chez nous, c’est l’abattoir. » Enfant de deux mondes qui ne se parlent pas, la fille écrit à sa grand-mère et à sa mère. Elle parcourt l’espace dilaté des origines, des impostures et des blessures.

     

    Née à Córdoba, Argentine, d’une mère guaraní-paraguayenne et d’un père français, Fiorella Boucher vit à Montréal. Sa poésie, une plongée dans le récit familial, s’inspire de son héritage autochtone. L’abattoir c’est chez nous est son premier livre.

     


    Poésie  978-2-89712-806-7     17$    104 pages

    13 octobre 2021(Québec)
    à venir (France/Belgique/Suisse)

    Disponible en format papier et numérique


     


    août 12th, 2021 | Mémoire d'encrier | Commentaires fermés sur L’abattoir c’est chez nous |

Comments are closed.