fbpx
Panier

Les villages de Dieu

  • Emmelie Prophète

    Finaliste, Prix des cinq continents 2021

    Finaliste, Prix Ivoire pour la littérature africaine
    d’expression française 2021

    Retranchées dans des cités qui tirent leur nom de la légende biblique – Puissance Divine, Bethléem – des gangs de bandits pillent, violent et assassinent, en toute impunité. Celia, adolescente, cherche à survivre, tantôt en se prostituant, tantôt en faisant la chronique des femmes de la cité sur les réseaux sociaux, où elle devient influenceuse. Les villages de Dieu dit l’effondrement et la banalité du mal dans cette ville de Port-au-Prince livrée à ses démons.

    Cécé. Célia. Je suis une fille avec une histoire très ordinaire. Ma mère fut ma grand-mère. De famille je n’ai eu qu’elle.

    Née à Port-au-Prince, Emmelie Prophète est romancière poète, et journaliste. Son œuvre est publiée aux éditions Mémoire d’encrier.

     

    Image de la couverture: Chère Deborah de Mallory Lowe Mpoka

     


    Roman    978-2-89712-728-2     22,95$     224 pages

    18 novembre 2020 (Québec)
    à venir (France/Belgique/Suisse)

    Disponible en format papier et numérique


    Ce que la presse en dit

    C’est le meilleur livre sur Haïti depuis très longtemps. Le plus fort, le plus juste, et peut-être le mieux écrit. La force de ce livre, c’est cette lumière dont on n’arrive pas à savoir si elle vient du soleil tropical ou des rêves fous des gens. Ou plus simplement du talent de cette splendide romancière qui nous attrape à la gorge dès la première page, serre un peu plus à chaque chapitre, relâche plus loin, resserre jusqu’à nous laisser sans voix.

    Dany Laferrière

    « Ce sont les femmes qui font que l’édifice ne tombe pas, même s’il est fragilisé par la misère, l’incertitude et la faillite institutionnelle, dit l’auteure. Tout ça passe à travers le corps des femmes. La violence, c’est d’abord les hommes, tout comme le bruit et le grand désordre. »

    Entrevue d’Emmelie Prophète avec Mario Cloutier, La Presse

    Le cinquième roman d’Emmelie Prophète nous embarque dès les premières pages. L’écriture emprunte au reportage journalistique un certain art de la description et de l’immersion et aux chroniques d’actualité l’incarnation des personnages, l’urgence du présent et de ce qu’il dit du monde et des êtres. Un texte saisissant.

    Anne Bocandé, Jeune Afrique

    Il y a quelque chose d’extraordinaire dans ce roman. Les femmes sont remarquables. C’est par elles que passe la lumière..

    Michel Désautels, Désautels le dimanche

    D’une puissance romanesque époustouflante, portée par des personnages divers issus du quotidien, ce livre fait un tatouage dans notre mémoire.

    Ricot Marc Sony, Le Nouvelliste

    Emmelie Prophète, avec une grande économie de moyens, donne à ressentir la vie des êtres, particulièrement des femmes.

    Yves Chemla, Le National

    Avec ce qu’il faut d’audace, la romancière imagine son héroïne connaître la gloire en racontant sur un téléphone la vie des femmes de la cité qu’on s’arrache sur les réseaux sociaux. Un pari réussi tant on croit avoir vraiment croisé cette jeune fille après l’avoir côtoyée dans ces pages.

     Valérie Marin La Meslée, Le Point


    octobre 14th, 2020 | Yara El-Ghadban | Commentaires fermés sur Les villages de Dieu |

Comments are closed.