fbpx
Panier

Nous ne sommes pas des fées

  • Louise Dupré

    Ouanessa Younsi 

     

    écrire est ce visage
    qui nous lie

    et nous délivre
    de nos vieilles promesses

    écrire est une audace
    de l’amitié

    chaque fois que la nuit veut nous coudre
    les paupières

     

     

    Deux femmes s’écrivent. Ouanessa Younsi, née d’une mère québécoise et d’un père algérien, représente la nouvelle génération de poètes québécoises. Louise Dupré, marquée par le bouillonnement de la Révolution tranquille, est l’autrice d’une œuvre considérable. Les deux se racontent. Nous ne sommes pas des fées met en dialogue deux générations et expériences. Chemins d’amitié et de poésie entre femmes.

    Poète, romancière, dramaturge et essayiste, Louise Dupré a publié plus d’une vingtaine de titres, qui lui ont mérité de nombreux prix et distinctions. Parmi ses dernières parutions, mentionnons les recueils de poésie Plus haut que les flammes et La main hantée (Le Noroît et Bruno Doucey), ainsi que les romans L’album multicolore et Théo à jamais (Héliotrope). Elle est membre de l’Académie des lettres du Québec.

    Née en 1984,  Ouanessa Younsi  est poète, autrice et médecin psychiatre. Elle a publié trois recueils de poésie chez Mémoire d’encrier  :  Prendre langueEmprunter aux oiseaux et Métissée, et codirigé le livre collectif  Femmes rapaillées. Elle a aussi publié un livre qui retrace son parcours comme soignante : Soigner, aimer.

     


    Poésie  978-2-89712-831-9    19,95$    120 pages

    23 février 2022

    Disponible en format papier et numérique


     

    Ce que la presse en dit

    Leurs poèmes ont besoin l’une de l’autre. L’amitié, c’est comprendre au-delà des mots, lors de « journées invisibles », et savoir que, mêmes mortes, elles seraient « toujours femmes ». Elles chantent les louanges des mères, des sœurs, d’autres poètes amies aussi.

    Leur livre est la célébration de ce qui restera plus fort que toutes les fins du monde. Louise Dupré et Ouanessa Younsi ne sont pas des fées, mais elles ont toujours soif.

    Mario Cloutier, La Presse

    Même si plus de 30 années les séparent, Louise Dupré et Ouanessa Younsi entretiennent une correspondance poétique où elles échangent sur divers sujets : l’enfance, la maternité, la mort, l’écriture. Leurs lettres prennent parfois la forme de longs poèmes, parfois de textes plus épistolaires. Les liens solides qui se sont tissés au fil de ces dialogues en font un ouvrage fort intéressant.

    Julie Roy, L’Actualité

    Il y a une grande écoute entre les poèmes. C’est très actuel au niveau des thématiques.

    Hugues Corriveau, Plus on est de fous, plus on lit !

    Il y a une vraie symbiose entre les deux voix. C’est bouleversant d’être témoin de cette amitié qui se cristallise. C’est un acte d’humanité.

    Steeve Gagnon, Plus on est de fous, plus on lit !

    Nous ne sommes pas des fées nous propose une correspondance poétique superbement écrite et parfaitement réussie, inscrivant une osmose prégnante de leur style et de leur voix en vers libres et en prose. Rare adéquation qui ouvre l’intériorité vibrante de deux poètes stimulées l’une par l’autre, littéralement portées de texte en texte à mener plus loin la parole, à s’ouvrir sur un monde troublé.

    Hugues Corriveau, Le Devoir


    janvier 26th, 2022 | Mémoire d'encrier | Commentaires fermés sur Nous ne sommes pas des fées |

Comments are closed.