Poésie

Kau minuat - Une fois de plus

Kau minuat - Une fois de plus - C1
Kau minuat - Une fois de plus - Couverture arrière
Seule à pleurer
Ma joie brisée
Demande une trêve

Ce soir je suis seule
À m’attendre
Kau minuat - Une fois de plus - C1

Kau minuat - Une fois de plus

Joséphine Bacon

Quatrième recueil de poèmes en innu-aimun et en français où Joséphine Bacon renouvelle son univers. Loin des légendes innues, l’aînée des poètes s’installe entre les saisons et avance lentement dans une méditation sur l’arbre, le temps et le silence.

Préface de Marie-Andrée Gill

Poésie

Parution 3 août 2023

Pages 138 p.

ISBN Papier 978-2-89712-929-3

ISBN EPUB 978-2-89712-930-9

ISBN PDF 978-2-89712-931-6

Disponible en format papier et numérique.

josephine-bacon_memoire-dencrier_marjorie-guindon-photographe_sept-2023

L'autrice

Joséphine Bacon

Joséphine Bacon est une poète innue originaire de Pessamit, née en 1947. Réalisatrice et parolière, elle est considérée comme une autrice phare du Québec. Elle a travaillé comme traductrice-interprète auprès des aînés, ceux et celles qui détiennent le savoir traditionnel et, avec sagesse, elle a appris à écouter leur parole.

Joséphine Bacon dit souvent d’elle-même qu’elle n’est pas poète, mais que dans son cœur nomade et généreux, elle parle un langage rempli de poésie où résonne l’écho des anciens qui ont jalonné sa vie.

Chez Mémoire d’encrier, elle a écrit son premier recueil Bâtons à message · Tshissinuatshitakana (2009) en pensant à ces nomades amoureux des grands espaces, et a reçu le Prix des lecteurs du Marché de la poésie de Montréal en 2010 pour son poème « Dessine-moi l’arbre ». Toujours chez Mémoire d’encrier, elle a publié en collaboration avec José Acquelin Nous sommes tous des sauvages (2011) et Un thé dans la toundra · Nipishapui nete mushuat (2013, Finaliste au Prix du Gouverneur général et Finaliste au Grand Prix du livre de Montréal). Son recueil, Uiesh · Quelque part (2018), lui a valu le Prix des libraires 2019.

Avec Kau Minuat · Une fois de plus, publié en 2023, Joséphine Bacon renouvelle son univers. Loin des légendes innues, l’aînée des poètes s’installe entre les saisons et avance lentement dans une méditation sur l’arbre, le temps et le silence.

En 2023, elle a reçu le prestigieux prix Molson du Conseil des arts du Canada, pour son apport inestimable à la littérature.

Découvrir l'autrice

Les médias en parlent

Il y a un tel plaisir à se plonger dans le quatrième recueil de cette poétesse innue ! Les images y sont si nettes que même les lecteurs moins attirés par ce type de livre l’apprécieront. La nature et les saisons en constituent la trame de fond, elles racontent le cycle de la vie, mais aussi celui des souvenirs et de la mémoire. Bacon rend un bel hommage aux arbres, ancêtres de la forêt, qui seront là quand nous aurons disparu. Les poèmes sont présentés côte à côte en français et en innu-aimun, une alternance qui permet de découvrir une langue riche et unique.

- Julie Roy, L’actualité

Parfois avec une poésie si tendre, si doucement murmurée, que notre propre silence est de mise.

- Hugues Corriveau, Le Devoir

Lire Joséphine Bacon, c’est découvrir une mémoire sans regret, malgré l’histoire douloureuse des premiers peuples. On n’y sent pas la colère, mais rien n’est oublié. « J’ai déjà dit que ma colère était tranquille, note-t-elle. Je trouve que la colère peut s’exprimer de tellement de façons. Un vers peut traduire ta colère sans que le vers soit fâché. »

Après Bâton à message – TshissinuatshitakanaUn thé dans la toundra – Nipishapui nete mushat et Uiesh – Quelque part, son nouveau recueil, Kau Minuat – Une fois de plus, a été inspiré par le temps et les arbres, dit-elle. Et si vous lui demandez ce que représente ce livre dans son parcours, vous comprenez où elle se situe dans l’existence. « Je ne pense jamais à où je suis rendue. Aujourd’hui, je suis avec vous et ça me suffit. Quand je vais partir, je serai là où je serai. Je suis toujours ici quelque part. »

- Entretien avec Joséphine Bacon et Maude Veilleux, Chantal Guy, La Presse

Dans son nouveau recueil, Joséphine Bacon aborde le thème de la transmission avec sensibilité. On sent dès les premiers vers son attention particulière à la mémoire ainsi que son désir urgent de vouloir raconter son histoire pour éviter qu’elle ne tombe dans l’oubli. C’est une voix complexe, à la fois insurgée et remplie d’espoir, qui fait le récit des générations passées et futures. La poésie de Bacon est tel un vieil arbre bien enraciné : Elle porte les traces de son passé, tout en continuant de grandir et de renaître à travers le temps. 

- Catherine et Sabrina, Librairie Carcajou

Il y a dans la poésie de Joséphine Bacon, “l’aînée des poétesses innues”, la puissance de sa présence et de celle de ses ancêtres, la sagesse de ses années à observer la vie. Dans son dernier recueil, avec humilité, simplicité et beauté, elle rend hommage aux siens, aux arbres, aux saisons, au silence… Une lecture qui pose et repose !

- Valérie Saliou, La Géothèque, Nantes

Seule j’ai commencé à le lire à voix haute, pour sentir la résonance de ses mots dans mon corps. Parfois les larmes au bord des yeux, pour la gratitude d’un instant ou l’intensité de ce que Joséphine Bacon transmet. Nous sommes dans un grand cercle, juste des passagers. J’aimerais l’écouter en Innu.

- Fanny Nowak, Librairie Curieuse, Saint-Briac-sur-Mer

Le dernier recueil de Joséphine Bacon possède une douceur à la fois piquante et bouleversante… Kau minuat · Une fois de plus célèbre autant l’espace large du temps que la vitalité de la nature, notamment avec la figure centrale de l’arbre. Tout est vivant dans cette poésie qui parle notamment de la mort. Mais ce n’est pas un atermoiement, ni une complainte. C’est un appel à respecter toutes les vies possibles, rester à l’écoute de notre environnement, tandis que les âges passent et que l’horizon d’une fin se perçoit.

- Adrien Meignan, Blog La vie sans principes

Consentement sur le suivi des données

Le respect de votre privée compte pour nous. En utilisant ce site, vous acceptez le suivi des données tel que décrit dans notre politique de confidentialité.

Données nécessaires

Le suivi de certaines données est requis au fonctionnement du site web et ne peut donc pas être désactivé: choix de langue, consentement et préférence sur le suivi des données, etc.

Obligatoire

Données optionnelles

En contrepartie, le suivi de certaines données est facultatif et demande votre consentement: récolter des statistiques sur l'achalandage, analyser le parcours des visiteurs pour améliorer le fonctionnement du site web, proposer des offres personnalisées, etc.