fbpx
Panier

Une civilisation de feu

  • Dalie Giroux

    Face à l’urgence climatique, à la montée des extrêmes, au mythe du pétrole et aux crispations identitaires, Dalie Giroux dit la faillite d’un ordre du monde déconnecté et les luttes qui esquissent des voies de résistance.

    Écrit à la manière d’un pamphlet, ce manifeste brulant fait entendre les voix et les colères. L’autrice y va librement, par fragments, d’un bout à l’autre, inventant une langue nouvelle qui nomme et rend compte des crises qui bouleversent le monde.

    Si certains peuples
    peuvent dire qu’ils sont
    le peuple du caribou,
    ou le peuple du poisson
    blanc, parce qu’ils vivent
    de ces animaux, nous,
    les industrialisés de
    tout acabit, nous sommes
    le peuple des explosifs.
    Et on est en train de
    se faire sauter.


    Essai     24,95$ / 16€   168 pages

    978-2-89712-908-8 (papier)
    978-2-89712-909-5 (epub)
    978-2-89712-910-1 (PDF)

    29 mai 2023 (Québec)
    31 août 2023 (France/Belgique/Suisse)

    Disponible en format papier et numérique



    Ce que la presse en dit…

    S’il y en a une qui porte cette colère, et qui nous dépeint un monde où la cruauté grandit à mesure qu’il se consume, c’est bien Dalie Giroux. J’avais été très impressionnée par L’œil du maître paru en 2020, qui recadrait l’histoire coloniale du Québec très loin des fantasmes en apportant une nouvelle façon de nous penser. Elle est de retour avec Une civilisation de feu, qui se présente comme une détonation. En tout cas, j’ai eu l’impression de me brûler les doigts en lisant Dalie Giroux —c’est un compliment.

    Chantal Guy, La Presse

    À travers Une civilisation de feu, l’essayiste explore cette réaction collective de déni et d’impuissance, et trouve dans la montée de l’extrême droite la révolte antiraciste et les crispations identitaires des échos de notre réponse à la crise environnementale qui se déploient dans la défense et la volonté de préservation du mode de vie occidental.

    Anne-Frédérique Hébert-Dolbec, Le Devoir

    C’est un texte qui essaie de comprendre notre époque, qui essaie de comprendre le présent, le contemporain. Dalie Giroux est une penseure parmi les plus importantes actuellement qui travaillent au Québec […]. C’est un livre qui est écrit comme un brûlot; [il] nous enflamme, nous enrage, on a envie de faire quelque chose, on a envie de changer, de penser. 

    Kevin Lambert, C’est ma tournée!, Radio-Canada

    L’une des forces incontestables de cet essai est de montrer clairement que le gaz, le carburant et le feu ne sont pas uniquement les outils réels de notre annihilation-aliénation : ils sont également les métaphores grâce auxquelles le livre arrive à penser la situation comme volatile, et la crise comme combustible politique.

    Laurence Perron, Lettres québécoises

     


     

    Vous aimerez aussi

     


    mai 2nd, 2023 | Mémoire d'encrier | Commentaires fermés sur Une civilisation de feu |

Comments are closed.