Essai

Chorégraphies pour le vivant

À paraître
Chorégraphies pour le vivant - C1
Chorégraphies pour le vivant - C4

Printemps 2020. Alors qu'elles sont confinées, Robyn Maynard, chercheure et militante noire, et Leanne Betasamosake Simpson, écrivaine et musicienne autochtone, s'écrivent. Elles partagent vécu, espérances et réflexions face à un monde en crise, marqué par la pandémie de la COVID 19, la violence policière et la catastrophe climatique. Elles évoquent les histoires et les luttes de leurs communautés contre le racisme, l'esclavage et la colonisation. Lettre après lettre s'ouvrent de nouvelles voies et manières de vivre, ancrées dans la corésistance noire et autochtone.

Essai

Parution 28 juin 2024

Langue originale Anglais

Pages 284 p.

ISBN Papier 978-2-89712-994-1

ISBN EPUB 978-2-89712-995-8

ISBN PDF 978-2-89712-996-5

Disponible en format numérique.

© Stacy Lee
robyn-maynard3-c-stacy-lee

L'autrice

Robyn Maynard

Militante communautaire de longue date, Robyn Maynard s’implique dans les mouvements contre le profilage racial, la violence policière, la détention et la déportation depuis plus d’une décennie.

Elle a écrit dans le Washington Post, World Policy Journal, Toronto Star, Gazette de Montréal et dans le Canadian Women’s Studies Journal. Elle a aussi publié un essai paru dans la revue Maisonneuve qui a mérité la distinction d’ « essai le plus lu » de 2017.

Ses contributions et textes sur les enjeux de la race, du genre et sur la discrimination sont enseignés au Canada et aux États-Unis. Elle est sollicitée pour son expertise par les médias locaux, nationaux et internationaux, y compris The Guardian, le Globe and Mail, ainsi que le Groupe de travail des Nations Unies sur les personnes d’ascendance africaine.

La traduction française de NoirEs sous surveillance remporte le Prix des libraires 2019 dans la catégorie Essais.

Découvrir l'autrice

© Nadya Kwandibens
photo_leanne_simpson-c-nadya-kwandibens

L'autrice

Leanne Betasamosake Simpson

Écrivaine et musicienne, Leanne Betasamosake Simpson est une figure de proue de la résurgence autochtone au Canada. Elle a publié chez Mémoire d’encrier Cartographie de l’amour décolonial (2018), On se perd toujours par accident (2020) et Noopiming. Remède pour guérir de la blancheur (2021).

Découvrir l'autrice

Consentement sur le suivi des données

Le respect de votre privée compte pour nous. En utilisant ce site, vous acceptez le suivi des données tel que décrit dans notre politique de confidentialité.

Données nécessaires

Le suivi de certaines données est requis au fonctionnement du site web et ne peut donc pas être désactivé: choix de langue, consentement et préférence sur le suivi des données, etc.

Obligatoire

Données optionnelles

En contrepartie, le suivi de certaines données est facultatif et demande votre consentement: récolter des statistiques sur l'achalandage, analyser le parcours des visiteurs pour améliorer le fonctionnement du site web, proposer des offres personnalisées, etc.