Panier

NoirEs sous surveillance. Esclavage, répression et violence d’État au Canada

  • Robyn Maynard 

    Gagnante Prix des libraires 2019, catégorie Essai
    Gagnante Gala Dynastie 2019

    Traduit de l’anglais par Catherine Ego 

    La vérité a souvent un goût amer. Nous ne savons comment accepter nos histoires. Faut-il s’en tenir aux faits et dire la vérité ? Cet ouvrage monumental si richement documenté est précieux, il nous tire de l’oubli et du silence. Que savons-nous de l’esclavage au Canada ? Que savons-nous de la répression exercée sur les femmes et les hommes noirs ? Que savons-nous du racisme systémique ? Que savons-nous de la détresse des Autochtones, des sans-papiers, des personnes réfugiées ? Enfin fort peu… Parce que l’État construit et déconstruit les récits à travers les institutions. Les citoyen.ne.s sont ainsi condamné.e.s à reproduire une histoire qui nous échappe.

    L’édition originale anglaise de NoirEs sous surveillance. Esclavage, répression et violence d’État au Canada (Policing Black Lives : State Violence in Canada from Slavery to the Present, Fernwood 2017) a été nommée parmi l’un des « cent meilleurs titres de 2017 » par le Hill Times, et est en nomination pour le Atlantic Book Award.


    Essai      978-2-89712-577-6      464 pages     29,95 $

    5 octobre 2018 (Québec)
    10 janvier 2019 (France/Belgique/Suisse)

    Disponible en format papier et numérique


    Ce qu’en dit la presse 

    Noir.e.s sous surveillance: Le livre noir du Canada multiculturel.
    Le nerf de Noir.e.s sous surveillance consiste à débusquer les formes de répression étatique que les Noirs endurent au quotidien et qui ne sont, pour la plupart, qu’un lointain prolongement de mesures influencées par la pensée esclavagiste. Les pratiques contemporaines de profilage racial, par exemple, découlent de cette image du Noir voleur et criminel apparue pendant le XVIIIe siècle. Or, le profilage, en tant que « prophétie autoréalisatrice », est un serpent qui se mord la queue : « Plus un groupe est ciblé, plus la probabilité d’y découvrir des comportements criminels augmentent » ; plus les infractions augmentent, plus le groupe est ciblé. À Montréal, par exemple, un adolescent noir fumant du cannabis a sept fois plus de risques d’être interpellé par les forces de l’ordre qu’un adolescent blanc s’adonnant à la même activité. Peu surprenant, dans ce contexte, que les Noirs soient surreprésentés dans les prisons, qu’ils forment près de 9 % de la population carcérale canadienne alors qu’ils comptent pour 3 % de la mosaïque culturelle du pays.

    David Laporte, Spirale

    Robyn Maynard procède à une analyse méthodique et approfondie de la violence d’État que vivent les populations noires, mais aussi autochtones, sur les plans politique, économique et social. Partant, elle fait voler en éclat le mythe, encore très répandu, d’une société canadienne unie et fondée sur un idéal multiculturel […] Chapitre après chapitre, elle exhume l’histoire occultée du Canada, celle des populations noires et autochtones, mais aussi, celle des populations immigrées. Statistiques et exemples à l’appui, elle évoque les violences policières, celles vécues par les femmes noires en particulier. Elle étudie également « les séquelles de l’esclavage dans les services de protection de la jeunesse. »  Et dans le même ordre d’idées, elle se penche sur le racisme anti-Noir.e.s dans le système scolaire…

    Christian Éboulé, TV5 Monde

    Robyn Maynard ébranle jusque dans ses fondements l’image multi­culturelle et inclusive du Canada. D’une plume implacable, elle dissèque les multiples ancrages du racisme structurel et des idéologies genrées dans l’histoire mondiale de l’esclavage et du colonialisme. NoirEs sous surveillance est une lecture indispensable pour quiconque s’intéresse à l’histoire canadienne et aux mouvements pour la justice sociale ainsi qu’aux forces abolitionnistes et révolutionnaires de Black Lives Matter. 

    Angela Davis

    Un brillant essai qui réussit à la fois à être érudit, bien vulgarisé, très référencé, mais toujours clair!

    Comité de  sélection du Prix des Libraires 2019- catégorie essai

     

    Lecture franche et incisive du racisme au Canada qui profiterait à tous les Canadiens, qu’ils soient noirs, blancs, autochtones ou autres. 

    Winnipeg Free Press

    L’ouvrage de Robyn Maynard est un livre essentiel qui mérite une bonne place sur votre table de chevet. Et pourquoi pas, sous le sapin de Noël? Après l’avoir lu, la vision que vous avez du Canada et de son multiculturalisme, si vanté souvent, ne sera certainement plus la même.

    John Nais, Touki Montréal 


    juillet 11th, 2018 | admin | Commentaires fermés sur NoirEs sous surveillance. Esclavage, répression et violence d’État au Canada |

Comments are closed.